Mon positionnement : pragmatisme, écoute et adaptabilité

L’offre “Mieux vivre au travail” me tient particulièrement à cœur dans l’entreprise. Au-delà du caractère obligatoire de traiter la problématique des RPS, j’aime à penser que chaque personne, collaborateur, manager est en capacité de s’auto-réguler face au stress, de se positionner plus clairement dans sa communication pour édifier son propre barrage contre les risques psycho-sociaux.

Je vous propose une approche centrée sur la régulation du stress et sur la communication gagnant-gagnant entre collaborateurs et managers. En somme, mon intervention porte sur les personnes et non pas sur l’organisation. Cela est lié à ma conviction que si l’on traite avec attention stress et communication, les RPS diminuent nécessairement.

Les Risques Psycho-Sociaux : des enjeux pour l’entreprise

D’un point de vue juridique l’entreprise à une obligation générale de protection de la santé des salariés. A ce titre, elle doit évaluer les risques psycho-sociaux (RPS) et consigner les résultats dans le Document Unique (Code du Travail art.L 4121-1C. Tr) depuis l’accord interprofessionnel de 2008. La responsabilité civile de l’entreprise peut donc être engagée.

Au-delà, la dimension économique des RPS occupe une part importante. Un salarié qui va mal coûte à l’entreprise : arrêts maladie, turn-over, ralentissement de la production, baisse de qualité…

La dimension sociale est également en jeu : le coût social du stress en France s’élève entre 2 et 3 milliards d’€uros par an (Étude INRS et Arts et Métiers Paris Tech 2007). Plus largement, le stress, les tensions dans les relations, l’absentéisme désorganisent l’entreprise et affectent le climat social.

Source INRS – Janvier 2015

Formation

Une offre sur la gestion du stress et la communication, deux fondamentaux des RPS

 

Exemples de formations sur l’axe du mieux-vivre au travail :

  • Prévention des Risques Psycho-Sociaux
  • Régulation du stress
  • Développer des relations constructives en équipe
  • Se coacher face au changement
  • Savoir donner et recevoir un feed-back sans générer de conflit
  • Gérer les conflits et les incivilités
  • Diminuer le stress relationnel
  • Développer une communication performante et positive

Formations de 1 à 3 jours, sur-mesure, établies après un entretien avec la direction générale ou  RH au cours duquel le contexte, la situation économique et social sont abordés. À l’issue, un programme précis sera proposé à l’entreprise sous quelques jours.

Déclaration d’activité de formation enregistrée sous le numéro 84 73 01 834 73 auprès du préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes.

Coaching individuel

Un accompagnement pour révéler les talents de vos collaborateurs !

Le coaching est un processus qui met la personne en action de son propre développement. Il permet de faire émerger les ressources et les potentiels d’une personne. Le coach n’est pas un conseiller, c’est avec sa méthodologie et ses questionnements que la personne définit et met en œuvre ses propres solutions.

Le coaching individuel en entreprise est formalisé autour d’un contrat tripartite (coaché, entreprise et coach) qui définit les objectifs et les modalités du coaching. Le contrat permet également d’identifier les critères de réussite qui seront visibles à l’issue du parcours tant pour le coaché que pour l’entreprise.

Quelques exemples de coaching centré sur le mieux-vivre au travail :

  • Efficacité et écologie personnelle
  • Amélioration de la communication professionnelle
  • Reprise professionnelle après un burn-out, un arrêt longue durée
  • Prendre sa place dans une équipe
  • Reprendre confiance sur la prise de parole en public
  • Changement de poste et de posture dans l’entreprise
  • Toute problématique mettant 1 personne dans l’entreprise en souffrance morale

Sophrologie

Le stress étant un axe majeur dans le cadre de la prévention des RPS, la sophrologie peut s’avérer particulièrement intéressante pour une entreprise sur la thématique gestion et régulation du stress. Elle va permettre de créer une parenthèse dans la souffrance vécue par le(s) salarié(s).
« La sophrologie apporte des stratégies d’adaptation aux sources de stress et soulage les symptômes associés » Nasse & Légeron 2012

Qu'est-ce que la sophrologie ?

Fondée en 1960 par le professeur Caycedo, la sophrologie repose sur 3 piliers : la respiration, la mise en mouvement du corps (par la relaxation dynamique) et la visualisation positive.

  • Elle a pour objectif de faire prendre conscience à chaque personne de son potentiel en stimulant les aspects positifs dans toutes les situations rencontrées.
  • Elle s’intéresse uniquement aux capacités de la personne, à ses ressources et à ses qualités. Elle s’appuie sur des techniques simples et utilisables en toutes circonstances.
  • Sa mise en place est simple et sa pratique ne nécessite aucun équipement si ce n’est la mise à disposition d’une salle. Le seul « outil » du sophrologue est sa voix.

Sophrologie en entreprise : une réponse pragmatique à la gestion du stress

Avantages pour les salariés

  • Apprendre à réguler son stress soi-même
  • Augmenter sa confiance
  • Apprendre à mieux se connaître
  • Faciliter la récupération grâce à une détente physique et morale
  • Valoriser son image
  • Améliorer les relations au travail
  • Gérer ses émotions

Avantages pour l’entreprise

  • S’impliquer dans une démarche de mieux-être au travail et l’afficher clairement
  • Diminuer le niveau de stress des collaborateurs
  • Assurer une détente physique et psychique propice à l’amélioration des relations au travail
  • Diminuer l’absentéisme
  • Améliorer l’efficacité au travail
  • Développer la capacité d’adaptation des salariés
  • Proposer une approche centrée sur la personne et non sur l’organisation

Exemples d’interventions en sophrologie dans les entreprises :

Le secteur d’activité, la taille de l’entreprise, le contexte du marché et le climat social font que chaque problématique est unique.
Je suis donc à l’écoute de vos besoins pour vous proposer une offre de services sur-mesure.

Types d’interventions :

Thématiques d’interventions :